Budapest

Budapest

On ne sait pas quoi faire pour arrêter les fluxalors on décide de stopper les trains

les locomotives s'interrompentelles s'essoufflent et se garentles familles s'assoient au bord des quaisleurs jambes se replientleurs fesses s'affalentleurs muscles s'affaissentles bénévoles arrivent avec de l'eaules militaires arrivent avec des fusils d'assautles journalistes arrivent avec des appareils photo.La gare se transforme en antichambreune antichambre c'est le contraire d'une chambreles enfants piaillent les adultes cherchent des toilettes à la porte des toilettes une femme leur demande un europour aller aux toiletteselle était déjà là avant que le premier mur ne tombecelui qui faisait que dans son paysils étaient du mauvais côté du muralors que maintenantils sont du bon côté du murmais quel que soit le côté du mur où on estil y a toujours un mur de plus à franchiret pour celui-là

c'est elle le garde-frontièrec'est elle qui veillec'est elle qui surveille.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon