Brouillard identitaire

Brouillard identitaire

Un essai peu convaincant sur le concept à la fois central et obscur d'identité.

Longtemps ignorée des sciences sociales, l'idée de l'identité structure quasiment tous les débats actuels, intellectuels et politiques. En tant que concept, elle reste toutefois assez obscure - ce qui génère ambiguïtés et confusions. La clarification proposée à ce sujet par Nathalie Heinich n'en est que mieux venue.

En cherchant à dire « ce que n'est pas l'identité », elle vise bien entendu à mieux l'approcher par contraste, « en creux ». L'identité, note-t-elle ainsi, n'est pas une « substance », ce qui exclut tout traitement d'ordre ontologique. Mais qu'elle ne soit pas une réalité objective n'en fait pas une illusion. L'identité relève du registre des « représentations », et doit être traitée comme telle. Collective, elle n'est donc ni de droite ni de gauche. Elle existe, simplement. Individuelle, elle se bâtit au travers d'une dialectique subtile entre trois « moments » : la « désignation » par autrui, la « présentation » vers autrui et l'« autoperception », de soi à soi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »

Nos livres

Jacques Drillon
Cadence

Cadence(Gallimard), Jacques Drillon