Bourreau des coeurs et dame de piques

Bourreau des coeurs et dame de piques

Pour son premier film en costume, le réalisateur Emmanuel Mouret adapte l'un des récits enchâssés dansJacques le Fataliste : la vengeance d'une femme délaissée.

emmanuel Mouret s'est fait connaître au début des années 2000 en se revendiquant d'une certaine lignée du cinéma français, quelque peu délaissée : la comédie sentimentale, un mélange de burlesque lunaire et de marivaudage. Il y avait dans ses quadrilles amoureux de la badinerie mélancolique, une modestie formelle bienvenue, mais aussi le poids de quelques références écrasantes - avant tout Rohmer et Truffaut. L'attelage n'a rien d'évident. Chez Rohmer prévaut un relativisme amoureux (on n'est jamais sûr de ses sentiments, on ne cesse de les analyser et de les décortiquer) tandis que chez Truffaut s'exerce une tyrannie du désir et du coup de foudre. Au fil des films d'Emmanuel Mouret, le registre truffaldien a fini par prendre l'ascendant, de manière plutôt dommageable : cela s'apparentait à une sorte d'embourgeoisement noir et chagrin, coupé de son temps, ne renvoyant plus qu'aux Antoine Doinel pompidoliens.

S'essayant pour la première fois au film en costume, Emmanu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes