Boris après l'amour

Boris après l'amour

La famille est un sujet tentant pour le romancier. Elle se prête aux intrigues les plus diverses et les plus sombres. Surtout quand, comme celle-ci, son histoire porte en secret des événements scandaleux : Boris est né des amours de Richard et de sa soeur. Il aura suffi d'une brève parenthèse en marge d'un dîner de famille, de quelques instants de folie pour que leur passion commune, inavouée jusque-là, prenne corps. Un enfant qu'ils ont accepté, mais dont ils ont dû justifier l'existence par souci des convenances, par peur du on-dit. C'est ainsi qu'une autre vérité s'est imposée. Un mensonge dont Richard a souffert toute sa vie.

Maintenant qu'il est âgé, que ce fils a disparu depuis longtemps, confié à des institutions, des parents de substitution, etc., il veut faire payer le prix de cette hypocrisie à ses proches, ces autres qu'il déteste : les membres de cette famille se répartissent, grossièrement, en deux catégories. D'un côté des petits-bourgeois étriqués, refermés sur ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes