Emma Becker, bordeline

Emma Becker, bordeline

En plein retour de bâton antitransgressif, elle a raconté sa réclusion volontaire deux ans dans un bordel de Berlin. Elle entend, pour écrire, élargir sans préjugés son champ d'expérience.

Un large bandeau couleur mandarine fluo et, sur le bandeau, une jolie femme d'une présence singulière. Un titre à l'encre rouge barre la jaquette couleur beurre frais. La Maison. On ne voit que le bandeau et la femme sur le bandeau. Photographiée de trois quarts dos sur un fond bleu roi, elle tourne vers le spectateur l'ovale de son visage de trois quarts face. Une chevelure abondante et lustrée, une joue fraîche, des lèvres rouges et pulpeuses, et de grands yeux bleus épinglant le spectateur d'un regard en coin. Le visage bien éclairé se détache sur le fond sombre, accentuant l'effet de présence, mais d'une présence simple et directe. Le bandeau, bleu et orange avec un pelliculage soft touch, caresse le regard. Diablement séduisante, cette jaquette. En librairie à la fin de l'été, le livre d'Emma Becker est arrivé en même temps que 336 autres nouveautés de la rentrée. La maison (d'édition) n'avait rien laissé au hasard. Chaque détail était soigné. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes