Bonnefoy diffracté

Bonnefoy diffracté

À l'égal d'une édition dans la « Bibliothèque de La Pléiade », un numéro des Cahiers de l'Herne constitue une sorte de sanctification. Dans ce Panthéon idéal de la critique, seuls pénètrent les auteurs susceptibles de soutenir une monographie monumentale, nourrie par des centaines de pages d'analyses, de témoignages et d'inédits. Et qui font d'un gros livre un véritable feu d'artifice.

Yves Bonnefoy avait évidemment l'ampleur nécessaire pour tenir ces promesses. Sa présence dans la vie littéraire, depuis plus de soixante ans, ne peut guère se comparer qu'à celle de Victor Hugo en son temps. Immense poète, traducteur, théoricien et critique d'art, il a si bien multiplié les travaux que l'on ne peut plus faire sans lui. Tout questionnement sur l'expérience poétique, notamment, doit désormais en passer par Bonnefoy. Faisant suite aux méditations de Heidegger à propos de Hölderlin, ses textes ont su donner un corps contemporain à une poésie de l'être, qui ne puise pas seulement d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF