BONNE FÊTE MAMANS !

BONNE FÊTE MAMANS !

sous la double pression de la révolte populiste et de l'islamisme, le pays explose, l'Occident peut-être aussi avec lui, et ceux qui, en cette époque de préapocalypse, franchissent encore le seuil des librairies cherchent des livres pour se consoler. Ça tombe bien : Alexandre Gefen [collaborateur du Nouveau Magazine littéraire] a justement théorisé cette fonction de la littérature dans son essai Réparer le monde paru chez Corti en 2017. Selon lui, les écrivains d'aujourd'hui se donneraient pour tâche d'« adoucir les imperfections du monde [...] au risque - assumé - d'effacer les frontières entre la littérature et le journalisme, la thérapie, le développement personnel ou l'ingénierie sociale ». On peut reconnaître ici l'enfant abâtardi de la littérature engagée. Parce qu'il est le plus métaphysique et le plus intelligent, le plus pervers, le plus littéraire et le moins soucieux de morale, Michel Houellebecq se situe au-dessus de tous. Dans l'essai qu'elle ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Sondage IPSOS