Bonnard en son miroir

Bonnard en son miroir

Que l'on visite ou pas l'exposition Bonnard au musée d'Orsay (jusqu'au 19 juillet), on peut se délecter des publications concernant ce délicieux classique de la peinture. On peut piocher dans le large éventail des éditions Hazan, allant des méditations de Jean Clair aux illustrations de Joann Sfar, ou lire la sobre biographie du peintre réalisée par Olivier Renault. Imperméable à l'actualité, mais profondément sensible à la lumière, Bonnard semble écouter avec un calme olympien les conseils convulsifs de Gauguin à Sérusier (« Ne craignez pas de peindre [une ombre bleue] aussi bleue que possible »), ou les envols lyriques des amis de La Revue blanche (Mallarmé et les siens). S'en dégage une distance presque aristocratique de Bonnard envers ce qui l'entoure, une retenue avec les amis, Vallotton ou Monet, une pudeur sur ses amours. Son épouse Marthe, puis ses maîtresses, Lucienne et Renée, apparaissent comme ces formes muettes, longilignes et délicates que l'on voit da ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes