Bibliographie sélective

Bibliographie sélective

fictions israéliennes

My First Sony, Benny Barbash, éd. Zulma, 464 p., 20 euros.

Une variation saisissante sur la mémoire de la Shoah.

Les gens indispensables ne meurent jamais, Amir Gutfreund, éd. Gallimard, 504 p., 24 euros.

Ce roman d'un lieutenant-colonel de l'armée de l'air évoque l'empreinte de la Shoah dans une famille israélienne.

Beaufort, Ron Leshem, éd. du Seuil, 344 p., 22 euros.

À 31 ans, ce journaliste aborde l'un des derniers sujets tabous de la littérature israélienne - la guerre.

Sur le vif, Michal Govrin, éd. Sabine Wespieser, 400 p., 24 euros.

Victime d'un accident de la route mortel, Ilana Tsouriel était une brillante architecte, très engagée à gauche...

Bien à vous, Sandro, Zvi Yanai, éd. Bourgois, 400 p., 28 euros.

Zvi Yanai s'interroge sur sa judéité occultée dans son enfance.

Quatre maisons et un exil, Eshkol Nevo, éd. Gallimard, 444 p., 26 euros.

Portrait d'un Israël dé ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé