Bibliographie

Bibliographie

Histoire de la littérature prolétarienne de langue française

Michel Ragon, rééd Albin Michel, 340 p., 24 euros.

Des almanachs du Moyen Âge et des brochures de colportage de l'Ancien Régime aux écrivains paysans et ouvriers, en passant par l'« école prolétarienne » de Poulaille et par Bernard Clavel, cette encyclopédie, parue pour la première fois en 1974 et mise à jour en 1986, recense un continent oublié des lettres. Avec un fort biais ouvriériste, toutefois : pour Michel Ragon, le Lumpenproletariat semble être, comme pour Marx, un ennemi de la classe ouvrière... Exit donc la littérature « populiste », pas un mot ou presque sur Carco, Céline, Genet, etc. À cette (importante) restriction près, un ouvrage de référence.

La Haine de la démocratie,

Jacques Rancière, éd. La Fabrique, 120 p., 13 euros.

Partant d'une analyse de l'anti-démocratisme actuel de ceux qui en critiquent l'individualisme « égoïste » ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon