Berthe Morisot

Berthe Morisot

Berthe Morizot, peintre. Du temps de l'Impressionnisme, les femmes, qu'elles s'emparent du pinceau ou du ciseau comme Camille Claudel, non seulement n'étaient pas monnaie courante, mais n'étaient sûrement pas aidées, admises ou tolérées. Il y fallait du caractère et sans nulle doute une belle capacité à taire qui l'on aimait, qui l'on suivait dans des choix mal considérés déjà quand il s'agissait d'une peinture masculine, à taire aussi le peu de cas apporté à l'opinion des béotiens. Bona ne s'est pas lancée dans une biographie ordinaire, elle a mis en scène une fresque précise, presque romanesque, consacrée à une femme d'exception qui se livra peu et ne céda rien, ni à son temps ni à personne. Et c'est envoûtant.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé