L’âme et les traits de Meehan

L’âme et les traits de Meehan

La très réussie adaptation en BD du best-seller de Sorj Chalandon, Retour à Killybegs, vient de paraître aux éditions Rue de Sèvres. Un bel album signé Pierre Alary qui donne une nouvelle vie à Tyrone Meehan.

Par Aurélie Marcireau  

« Je ressens une émotion intacte en le lisant… On y est… » dit Sorj Chalandon à propos de l’album aux couleurs ocres qui vient de sortir. Le roman, publié en 2011, avait rencontré un grand succès et obtenu le grand prix de l’Académie française. Quatre ans plus tôt, Mon traitre (éd. Rue de Sèvres) racontait la déception, la rage d’un ami de Tyrone Meehan (incarnation romanesque de Denis Donaldson), héros de l’IRA après la révélation d’une trahison de deux décennies. Cet ami, à peine dissimulé, était Sorj Chalandon, longtemps correspondant de Libération en Irlande. Dans Retour à Killybegs, il donne la parole à Tyrone Meehan : « Dans Mon traître, on ne connait pas vraiment Tyrone, on ne l’a pas compris. Dans Killybegs, on comprend pourquoi il trahit. » 

Après l’adaptation de Mon traître, Pierre Alary s’est donc lancé dans l’aventure Killybegs. « Il a travaillé librement » dit le romancier qui explique l’avoir aiguillé sur des détails qui fondent l’authenticité du récit de ce retour de Meehan, très âgé, dans son village natal, comme la façon de proposer les cigarettes en prison ou l'importance du trèfle à 3 et non 4 feuilles.  

Le dessin est réussi, vif et nerveux comme le récit. L’atmosphère tendue et haletante est rendue par des tons gris, ocres utilisés selon les chapitres. L’histoire est toujours aussi fascinante, prenant aux tripes les lecteurs qui trouvent en Tyrone un héros dont la complexité s’incarne dans les traits.

 

Retour à Killybegs, page 11

 

À lire : Retour à Killybegs, scénario de Pierre Alary et Sorj Chalandon, dessin et couleur de Pierre Alary, éd. Rue de Sèvres, 160 p., 20 €

 

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard