Bannières à bannir

Bannières à bannir

Les partis politiques se disputent nos suffrages. Un signe de bonne santé démocratique ? Dans un texte réédité, la philosophe soutient qu'ils tuent « dans les âmes le sens de la vérité et de la justice » et que leur suppression serait « du bien presque pur ».

Et si les partis, au lieu d'être les piliers de la vie politique, étaient la plaie des régimes démocratiques ? À première vue, l'hypothèse est farfelue. La centralité des partis dans la vie politique nous est si familière qu'on la croit inévitable. La science politique d'après guerre ne définit-elle pas les démocraties par le multipartisme, par opposition avec les régimes à parti unique du bloc soviétique ? La Constitution de 1958 elle-même célèbre les partis, qui « concourent à l'expression du suffrage » et doivent « exercer leur activité librement ». Simone Weil, elle, n'était pas de cet avis. En 1950, sept ans après sa mort, La Table ronde publie d'elle un article inédit, « Note sur la suppression générale des partis politiques », qui frappe de nombreux lecteurs dont Alain, son ancien professeur. Le titre est trompeur, car le mot « suppression », vaguement autoritaire, correspond mal à la pensée de l'auteur ; peut-être aurait-il fallu dire « extinction » ou « mise au ban », comme ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes