Balance ton frotteur

Balance ton frotteur

Une jeune Japonaise raconte le harcèlement subi au quotidiendans le métro de Tokyo.

C'est une poupée de chair dans les limbes de l'enfance. Vêtue d'une jupe bleu marine et de socquettes blanches, elle est disponible à des milliers d'exemplaires aux heures de pointe dans le métro tokyoïte. Elle est le gibier des « tchikans », voyageurs sans relief avides de palper les seins, les fesses et le sexe de très jeunes collégiennes. Qui sont ces hommes ordinaires - la plupart salaryman en costume-cravate - qui agissent sans être inquiétés ? Comment est-il possible à ces petites filles de vivre ensuite des histoires amoureuses épanouies ? Il faut se confronter au témoignage d'une désespérante douceur de Kumi Sasaki, une Japonaise de 33 ans qui a choisi il y a dix ans de s'installer à Paris pour échapper à ces agressions à la monotonie mortifère.

Kumi déroule son récit sous forme d'adresse au lecteur, le questionne avec une naïveté de gamine, à croire que son expérience l'a figée dans l'enfance. La collégienne de bonne famille a subi dès l'âge de 12 ans, quas ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine