Avec Gadamer et Habermas

Avec Gadamer et Habermas

La grande polarité philosophique qui parcourt l'Allemagne contemporaine, entre Habermas et Gadamer, dont l'herméneutique est sans doute un des développements les plus féconds du legs heideggerien, reprend pour Ricoeur le débat déjà mis en scène par Dilthey entre explication et compréhension. En effet, la valorisation par Gadamer d'une « herméneutique des traditions » s'oppose à l'entreprise habermassienne d'une « critique des idéologies » cf. « Herméneutique et critique des idéologies », in Du texte à l'action . S'il s'accorde avec Gadamer pour défendre l'idée que nos jugements s'enlèvent sur le fond d'une couche d'appartenance originaire, Ricoeur veut en même temps faire droit à l'exigence défendue par Habermas d'une fondation transcendantale de l'éthique, seule à même de lui fournir une prétention à l'universalité. Il reproche ainsi à Gadamer de procéder à une ontologisation rampante de l'acte de parole, de la communication, donnée dans une expérience privilégié ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine