Aux États-Unis, la bannière écharpée

Aux États-Unis, la bannière écharpée

En matière de biographie fictive de serial killer, il est deux références : le resserré Un tueur sur la route de James Ellroy rééd. Rivages/Noir, que la police américaine fait lire à ses recrues, et le démesuré Au-delà du mal, fresque sanglante autour du personnage de Thomas Bishop, issu du viol d'une épave et élevé dans la haine des femmes, qui commencera sa carrière en assassinant sa mère. Shane Stevens déploie, en première partie, la personnalité géniale et névrosée de son tueur en série, afin de fonder en déraison les crimes épouvantables de la deuxième partie. Laquelle commence lorsque Bishop s'évade de l'asile, massacre son complice et entame une longue série de changements d'identité. Plusieurs pistes sont alors menées de front, qui permettent à l'auteur de convoquer l'avidité des médias, les malversations d'un politique... tout ce qui s'agite d'ordinaire autour de l'Amérique criminelle, tout en prétendant ne pas lui appartenir.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes