Autoportrait de Willy Ronis

Autoportrait de Willy Ronis

Difficile de croire que Willy Ronis, 96 ans, a cessé de faire des photos en 2002, tant son oeuvre est présente dans notre mémoire collective, sans cesse ravivée par des expositions à succès voir en ce moment « La photographie humaniste, 1945-1968 », à la BNF jusqu'au 28 février. C'est à un exercice passionnant que nous convie le livre Ce jour-là : cinquante-trois clichés célèbres Le Petit Parisien ou plus intimes, pris entre 1934 et 1992, et longuement commentés par Willy Ronis lui-même, nous font partager la « joie de l'aléatoire » qui l'a animé dans son métier. La reprise du titre en incipit de chacun des textes qui accompagnent les photos souligne la modestie de l'artiste et son talent de conteur. Sans jamais être didactique, l'auteur de Mon Paris et Belleville-Ménilmontant expose par touches brèves sa pratique de la « magie » photographique : « On travaille toujours par association ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes