Au seuil du gynécée

Au seuil du gynécée

L'auteur de S/Z en lecteur d'Elle, mais aussi aux prises avec une image de la femme, minérale et castratrice.

La Française vote pour la première fois en 1945, et la réforme des régimes matrimoniaux met fin à son incapacité juridique vingt ans plus tard. Dans cet intervalle, Barthes pose les premières bases de son projet sémiologique, voué pour l'heure à la lutte contre la doxa petite-bourgeoise. C'est dans cet esprit que la « condition féminine » fait son apparition dans les Mythologies. « Une condition féminine » qui est une manifestation parmi d'autres de la police des conduites destinée à maintenir l'ordre bourgeois. Bien que ne puisse y figurer encore la question du genre dans l'acception qu'on lui connaîtra dès les années 1970, les chroniques que Barthes consacre à la situation de la femme laissent entrevoir un entour ambigu que les revendications d'égalité ne sauraient absorber complètement.

Barthes et elle

D'une poupée qui urine, mouille ses langes et boit un biberon, Barthes écrit sans ambages dans « Jouets » qu'il s'agit de « [...] préparer la petite fill ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes