Au rez-de-chaussée du paradis, Récits vietnamiens 1991-2003

Au rez-de-chaussée du paradis, Récits vietnamiens 1991-2003

Vingt ans après l'avènement du « Dôi Moi » la perestroïka vietnamienne, l'économie de marché s'est installée et les romans polémiques d'hier, ceux des pères fondateurs Bao Ninh, Duong Thu Huong et Nguyên Huy Thiêp, pour ne citer qu'eux sont devenus des classiques. Dans sa nouvelle emblématique, Un général à la retraite , Nguyên Huy Thiêp racontait le suicide d'un héros de la révolution qui n'acceptait ni le discrédit de son idéal ni l'avènement d'une société corrompue. Il évoquait ainsi avec sobriété et pudeur le drame d'un peuple ayant toujours sacrifié la démocratie et la liberté individuelle à l'indépendance nationale, broyé par le système politique et la corruption.

Dans son dernier ouvrage et premier roman, À nos vingt ans , Nguyên Huy Thiêp sort de ses anciennes amours pour s'attaquer à un fléau social actuel. Il quitte l'art de l'ellipse et du symbole pour raconter une expérience vécue, celle de la drogue, dans les quartiers chau ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard