Au nom du pire

Au nom du pire

Aldous Huxley prévoyait une dictature soft, George Orwell un régime de surveillance hyper-autoritaire. Et si - en même temps - ils avaient eu tous les deux raison ?

Des passages de 1984 réécrits dans des exemplaires vendus sur Amazon par des éditeurs sauvages, de sympathiques assistants vocaux qui vous espionnent, un leader mondial qui prône les « faits alternatifs »... George Orwell l'avait imaginé dès 1948. De grandes entreprises dont l'objectif est de capter notre attention et de conditionner nos comportements d'achat, un chercheur chinois - He Jiankui - qui modifie des embryons pour les rendre résistants au VIH, une oligarchie qui détient plus de la moitié des richesses mondiales... Huxley, n'en demandait pas tant quand il écrivait Le Meilleur des mondes en 1931. Orwell et Huxley n'ont jamais été aussi actuels, et notre monde semble souvent mêler le pire de leurs univers. Ce sont ces auteurs de dystopies (définition p. 31) pensées à l'heure des totalitarismes du XXe siècle qui peuvent nous servir de grilles de lecture au XXIe siècle.

En 1985, Neil Postman, dans son essai Se distraire à en mouri ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF