Au lac des bois

Au lac des bois

Puisque le sujet du traumatisme des soldats à leur retour du Viêtnam semble exténué, Tim O'Brien lui donne une forme à son image : la narration d'Au lac des bois navigue cahin-caha entre les genres (scènes de guerre, articles de presse, témoignages...). Tout commence après la défaite aux sénatoriales du vétéran John Wade. Sa femme disparaît, une enquête s'ouvre. Et le récit, lui, suit les lignes dispersées d'une déflagration. Comme une grenade jetée au milieu de l'écriture.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Amazonia », Patrick Deville, éd. du Seuil