Roland Topor, La cuisine cannibale

Roland Topor, La cuisine cannibale

« L'homme est le meilleur aliment de l'homme, et l'on s'en apercevra un peu plus chaque jour », nous apprend Topor dans ce surprenant livre de cuisine, paru pour la première fois en 1970. En effet, quel honnête travailleur n'a jamais rêvé d'une bonne « tête de patron dans la purée » ? Quel enfant ne saliverait pas à l'idée d'une « maman aux roses » ? En vers et en prose, les recettes sont agrémentées d'aphorismes et de dessins du cofondateur du mouvement Panique, auréolé en 1961 du grand prix de l'humour noir pour Les Masochistes.

La cuisine cannibale, Roland Topor, éd. Wombat, 128 p., 8,20 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé