Alban Bensa, La fin de l'exotisme. Essais d'anthropologie critique

Alban Bensa, La fin de l'exotisme. Essais d'anthropologie critique

L'Anthropologue et ses entraves

Que faire des concepts de l'anthropologie lorsqu'on étudie, comme Alban Bensa, non une société dite « traditionnelle », mais un monde durablement marqué par la colonisation ? Spécialiste des Kanaks, le chercheur réinvente sa discipline dans ce recueil d'articles intelligent et accessible. Critique à l'égard du structuralisme, il s'oppose à l'essentialisation des individus et des cultures souvent transformés en figures de l'altérité absolue. Au temps cyclique et ritualisé des sociétés primitives s'opposerait le temps linéaire des sociétés contemporaines, seules capables de penser le passé, le futur et, avec eux, le progrès. Nourri des acquis de l'histoire et de la sociologie, Alban Bensa préfère à l'étude exclusive des mentalités et des cultures l'analyse des stratégies individuelles. À l'anthropologue privé de l'illusion qu'il comprend les sociétés observées mieux qu'elles-mêmes, et plus généralement à tous les férus de sciences sociales, il offre les moyens d'aller au-delà de leurs ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé