Peter Randa, Parodie à la mort

Peter Randa, Parodie à la mort

Sans cadavre, point de polar. Mais que se passe-t-il lorsque le cadavre a encore toute sa tête ? C'est le cas du narrateur de Parodie à la mort. Drogué par sa femme et son médecin pour une histoire de testament, le voilà dans un état de cataplexie qui l'empêche d'avertir les autres qu'il est vivant. Un roman noir du point de vue d'un semi-macchabée, voilà une belle originalité ! Une originalité dont ne se contente par Peter Randa dans ce roman à suspense nullement parodique, mais rudement bien maîtrisé.

Parodie à la mort, Peter Randa, éd. Franch Pulp, 198 p., 9,50 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes