Olivier Goldsmith, Le Curé de Wakefield

Olivier Goldsmith, Le Curé de Wakefield

Dr Pimrose, curé de Wakefield, entend faire vivre sa famille dans la plus stricte probité. Auteur de prêches sur la félicité de l'état conjugal, il s'efforce également de rester humble et heureux de ce qu'il possède. Le voilà mis à l'épreuve le jour où son banquier en faillite l'entraîne dans la ruine. S'en accommodera-t-il grâce à sa philosophie ? Pas trop mal, même si « la sagesse ne nous arme que chichement contre les ennuis ». Tous ne sauront pas comme lui s'adapter, telle Mme Pimrose, prête à tout pour sauver les apparences. Obsédée par l'aspect pécuniaire du mariage de ses filles, elle tente de presser par la ruse d'éventuels prétendants fortunés. Les subterfuges élaborés se soldent par des échecs et entraînent de cruels retours de bâton. Pas toujours crédibles, les histoires rassemblées dans ce roman paru en 1766 sont terriblement drôles, par les mésaventures que, par orgueil, s'infligent les personnages, décrites par un curé narrateur passé maître dans l'art de l'ironie. On ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon