Jax Miller, Les Infâmes

Jax Miller, Les Infâmes

Dans un coin paumé de l'Oregon, Freedom sert des pintes dans un bar fréquenté par des violeurs barbus à blouson noir. Le FBI lui a créé une nouvelle identité car son beau-frère, accusé du meurtre de son mari, veut lui faire la peau en sortant de taule. Un jour, elle apprend la disparition de sa fille, qu'elle n'a plus le droit d'approcher. Pour la retrouver, Freedom doit sortir de l'ombre. Un piège ? L'intrigue de ce polar, bien menée, entrecroise les points de vue de personnages un brin stéréotypés.

Les Infâmes, Jax Miller, traduit de l'anglais (États-Unis) par Claire-Marie Clévy, éd. J'ai lu, 442 p., 8 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes