Gillian Flynn, Nous allons mourir ce soir

Gillian Flynn, Nous allons mourir ce soir

Absorbée par la rédaction du scénario de Gone Girl, le film de David Fincher adapté de son dernier roman, Gillian Flynn n'avait plus proposé de nouveau texte à ses lecteurs français depuis 2012. Son retour avec Nous allons mourir ce soir a beau n'être qu'homéopathique (une nouvelle d'une soixantaine de pages), il éloigne le doute chez ceux qui ne seraient pas encore convaincus que l'écrivaine pourrait bel et bien être la « reine de la manipulation ». En effet, quand bien même son nouveau récit se déploie dans un espace aussi compact, Gillian Flynn y trouve la place pour effectuer une série d'adroites cabrioles. La narratrice, ancienne prostituée reconvertie en chiromancienne, loue ses services de voyante à une bourgeoise désespérée par l'histoire sanglante du manoir qu'elle habite et l'attitude sociopathe de son beau-fils. De faux-semblants en doubles fonds, l'intrigue sautille d'une vérité à une autre, tout en jouant avec les genres pour proposer in fine ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes