Abu Bakr Ibn Tufayl, L'Éveillé

Abu Bakr Ibn Tufayl, L'Éveillé

Né sur une île déserte, Havy ben Yaqdhân s'éveille seul à la connaissance du monde avant d'appréhender celle du divin. Un jour, un naufragé parvient à l'amener vers la civilisation et la religion codifiée. L'enfant sauvage va-t-il supporter la vie civilisée, se faire à un ordre religieux établi ? Inspiré par le soufisme, ce roman philosophique du XIIe siècle a précédé nombre d'oeuvres européennes, tels les contes philosophiques de Voltaire, Robinson Crusoé, ou, plus récemment, Tarzan. Un texte fondateur indispensable et pourtant méconnu. Peut-être est-il temps de revoir la traduction, qui date de 1900 ?

L'Eveillé, Abu Bakr Ibn Tufayl, traduit de l'arabe (Maroc) par Léon Gauthier, éd. Libretto, 112 p., 6,70 €.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon