Au-delà du fleuve et sous les arbres

Au-delà du fleuve et sous les arbres

Voici sans doute, si ce n'est le plus abouti, du moins le plus révélateur, le plus personnel des romans de Hemingway. Lorsque le livre paraît, en septembre 1950, Hemingway n'a rien publié depuis dix ans. L'éditeur le présente comme une oeuvre majeure qui offre sur l'expérience de Hemingway, pendant la Seconde Guerre mondiale, la même intensité que L'Adieu aux armes et Pour qui sonne le glas sur la Grande Guerre et la guerre d'Espagne. L'action se déroule en 1946, à Venise, et raconte le dernier amour du colonel Richard Cantwell, officier de l'armée américaine d'occupation, pour la jeune comtesse Renata. Les grands thèmes qui firent le succès de Hemingway sont présents - hantise de la mort, maîtrise de soi, lutte avec le destin -, mais par-dessus tout un appétit de vivre puissant. Richard Cantwell sent que sa fin est proche mais ne se plaint jamais. Aucune amertume, aucun pessimisme : il accueille au contraire avec ferveur et émerveillement les derni ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes