Au cinéma, l'odyssée de l'impasse

Au cinéma, l'odyssée de l'impasse

Selon les périodes, l'exploration spatiale a connu des éclipses à l'écran. Bien des films d'anticipation préfèrent rester au sol pour révéler notre solitude et notre part extraterrestre.

Quand on a l'impression de vivre dans un médiocre film de science-fiction, quel usage avoir encore du genre ? Le début du film Interstellar (Christopher Nolan, 2014) résume bien la question. Selon l'expression consacrée, nous voici dans un « futur proche », très proche eu égard au familier décor rural : la planète étant sujette à de multiples dérèglements, l'Amérique a dû se reconcentrer sur ses besoins fondamentaux. Cooper était pilote d'essai pour la Nasa, qui a été fermée. Il est depuis agriculteur, à la tête d'une exploitation de maïs et de quelques machines en pilotage automatique. On le convoque au collège, où on lui rapporte des incidents impliquant sa fille, qui garde avec elle un livre relatant les hauts faits de l'exploration spatiale. La professeur explique que cela n'est pas compatible avec les manuels d'histoire « révisés », qui reprennent l'un des récits fondateurs du complotisme contemporain : les missions Apollo n'étaient que mises en scène, fake news, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes