On attend un monde fou

On attend un monde fou

Le manque de moyens criant des hôpitaux a masqué un temps l'état de délabrement des services psychiatriques, aujourd'hui en première ligne pour gérer les pathologies de l'après-covid. Entretien avec Mathieu Bellahsen, coauteur de La Révolte de la psychiatrie.

Des mois avant la crise du Covid, le personnel soignant se révoltait dans les hôpitaux, luttant contre les politiques de santé publique toujours plus restrictives des trente dernières années. La psychiatrie, plus négligée encore que d'autres spécialités, fait elle aussi l'objet de mouvements de révolte qui ne datent pas du Covid, même si ce dernier révèle davantage les failles et les limites d'un système qui s'épuise. Entretien avec le psychiatre Mathieu Bellahsen, qui cosigne, avec Rachel Knaebel, La Révolte de la psychiatrie.

Vous critiquez la gestion néolibérale que l'État impose à la psychiatrie. Quelle est la spécificité de son cas ?

Mathieu Bellahsen. - Le seul soin réel en psychiatrie se fait par le lien humain, sauf à faire une psychiatrie hors relation, uniquement axée sur des techniques, des médicaments, etc. Le problème, c'est que la maladie mentale est traitée comme n'importe quelle autre maladie, sous ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes