Assurance tous risques

Assurance tous risques

Face à l'impunité des puissants,un ex-trader devenu essayiste propose une réplique libérale.

Avec l'habitude qu'ont prise les dominants de se moquer des inégalités, de s'asseoir sur l'écologie, de mener des guerres sur des terrains dont ils ne partageront pas les souffrances (Libye, Syrie) et d'engendrer des crises financières dont ils ne paieront pas la facture, le sentiment d'impunité apparaît comme le mal du siècle. Pour l'étudier, Nassim Nicholas Taleb, ancien trader, est bien placé : « Dans une option [boursière], résume-t-il, une personne a contractuellement l'avantage (gains futurs), l'autre a la responsabilité des inconvénients (pertes futures). »

Cette asymétrie contractuelle, liée à une politique de transfert de risques, s'est insinuée presque partout dans notre société, à petite comme à grande échelle. La force de ce dispositif, qui permet aux minorités de prendre des décisions qui influencent le devenir de tous à leur avantage, est d'être presque invisible à l'oeil nu. Ainsi, selon l'essayiste, les salariés courent plus de risques que des contractuels, p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes