Arsène Bouquin

Arsène Bouquin

Le portrait d'un voleur virtuosede livres anciens, instructif sur l'univers des bibliophiles.

Saviez-vous qu'une édition originale de Lolita vaut environ 2 500 dollars aux États-Unis ? Qu'un premier tirage d'Abattoir 5 de Kurt Vonnegut avec sa jaquette peut atteindre 6 500 dollars ? Que Gatsby de Fitzgerald frôle les 100 000 dollars ? Plus accessibles, une première édition de Rabbit est riche d'Updike se négocie pour 45 dollars et Beloved de Toni Morrison pour 125 dollars. Forcément, de tels prix font des livres anciens des objets désirables pour les voleurs en tout genre. John Gilkey, actif sur la Côte ouest au début des années 2000, a ainsi dérobé pour plus de 200 000 dollars d'ouvrages et de documents rares chez les libraires, en recourant à des techniques d'usurpation d'identité et d'arnaques à la carte bancaire.

C'est l'enquête et l'arrestation de ce personnage que raconte la journaliste Allison Hoover Bartlett dans L'Homme qui aimait trop les livres, passionnant récit de non-fiction qui rappelle Le Voleu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Amazonia », Patrick Deville, éd. du Seuil