Ardent vieillard

Ardent vieillard

Théâtre. Douze ans après leur première création, le collectif Les Possédés revient à Tchekhov avec une mise en scène de Platonov au Théâtre de la Colline. Du 8 janvier au 11 février.

Comme souvent chez Tchekhov, nous sommes entre deux mondes, l'ancien et le nouveau, celui de la tradition et celui de l'argent, et cette séquence intermédiaire agite des personnages invraisemblables, de tous âges, d'esprits et de statuts divers, aux réactions inattendues, aux doubles fonds saisissants. La pièce se passe à la campagne, dans la lueur estivale d'un paysage éternel. Autour d'une jeune veuve percluse de dettes, s'affrontent toutes les variations possibles du ressentiment nihiliste et du désir décadent. Drapé d'un amour de l'humanité qu'il ne cesse de mettre à mal, Platonov, intellectuel atrophié, est au centre de la scène. Il est tour à tour crédible, impossible, attachant, ré ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Sarah Schulman

Sarah Schulman
Écrivaine, militante LGBT et activiste de longue date à Act Up New York