APRÈS LES TÉNÈBRES

APRÈS LES TÉNÈBRES

Né en 1929, Jürgen Habermas a constamment travaillé à refonderun monde après la catastrophe politique et morale du nazisme.

La monumentale biographie, consacrée par le sociologue Stefan Müller-Doohm à Habermas, permet d'y voir plus clair sur l'apport de l'« intellectuel de référence » allemand et la cohérence de son oeuvre. Né en 1929, Habermas est le prototype de ces enfants grandis sous le IIIe Reich auxquels a incombé à l'âge adulte la charge de reconstruire moralement leur pays après la catastrophe nazie. Cette donnée quasi démographique explique en partie sa biographie. Au passage, Stefan Müller-Doohm réduit à néant son engagement dans les Jeunesses hitlériennes, dont certains de ses adversaires théoriques ont bien sûr fait grand cas : cette participation était obligatoire, et l'adolescent Jürgen, atteint de naissance d'une fente palatine - en termes vulgaires, un bec de lièvre - qui lui a laissé pour toujours des difficultés d'élocution, ne pouvait guère pour cette raison se sentir appartenir à la « race élue » germanique. Même chose pour la légende, colportée entre autres par Peter Sloterdijk, sel ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine