aPOLLINAIRE LE BIEN-AIMÉ

aPOLLINAIRE LE BIEN-AIMÉ

Le 9 novembre prochain marque les cent ans de sa mort. D'où vient sa popularité toujours renouvelée ? Des vers transparents d'« Automne » ou du « Pont Mirabeau » ? De ceux, plus énigmatiques, de « Zone » ou de « La chanson du mal-aimé », où il nous console sans nous leurrer ? Ses élans peuvent paraître contradictoires, mais sa sincérité éclate dans chaque poème. Avant de nous occuper l'esprit, Apollinaire nous touche au coeur.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !