Apocalypse express

Apocalypse express

L'humour est, dit-on, la politesse du désespoir. Rien de plus vrai chez l'écrivain franco-tchèque, qui parvient à concentrer le désastre de l'histoire humaine dans des livres aussi courts que macroscopiques et ironiques. Cette fois-ci, il s'attaque à la fin du monde.

Tout est permis dans l'espace romanesque. Est-ce une raison pour y avancer n'importe quoi ? Prenez le dernier Patrik Ourednik, tchèque d'origine et de tempérament mais parisien depuis 1984 : tout, absolument tout, y fait problème, à commencer par le titre, La fin du monde n'aurait pas eu lieu. Est-ce à dire qu'elle s'est produite à notre insu, que nous sommes tous morts et que le récit ainsi nommé est une uchronie optimiste ? La quatrième de couverture ne nous aidera pas. In extenso : « Si c'est pas chouette. » Nous voilà bien avancés.

Patrik Ourednik, passeur en langue slave de Jarry, Queneau, Michaux et Beckett, est l'auteur de curieux récits, mi-romans, mi-pamphlets, dont le premier, Europeana, publié en 2001, réalisait l'exploit de raconter l'histoire du XXe siècle en 151 pages. Sans se soucier de la chronologie, cette logorrhée assaisonnée à l'ironie et ornée d'apostilles à l'ancienne contait les péripéties de dix décennies fécondes en tueries ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF