Antonin Artaud

Antonin Artaud

Il fut celui par qui le scandale arrive, le poète du rejet, l'écrivain de l'excès et de l'outrance. « Toute l'écriture est de la cochonnerie », assénait Antonin Artaud, ou encore : « C'est pour les analphabètes que j'écris. » En lui se conjuguaient les élans de la révolte et les débordements de la folie. Mêlant les cris aux mots, préférant les désordres de l'âme aux rigueurs de la pensée, cet insurgé de la langue a subverti tous les codes et bouleversé l'ordre des signes. En vérité, Artaud nous propose de réapprendre à lire. Premières leçons, à l'occasion de la parution de ses OEuvres dans la collection Quarto.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes