ANTI-MÉRITOCRATIE

ANTI-MÉRITOCRATIE

Paru au États-Unis avant l'élection de Donald Trump, l'essai du politologue Thomas Frank Pourquoi les riches votent à gauche est aujourd'hui publié en France, aux éditions Agone, augmenté d'une postface qui explique, en toute logique, pourquoi les pauvres ont voté à droite. L'ouvrage risque de ne guère plaire en France : il critique la méritocratie. Et plus précisément le cercle de bons professionnels, sortis majors des meilleures universités, dont sont par exemple issus Bill Clinton ou Barak Obama. Cette « coalition des émergents » qui se « soucie des vainqueurs et que chacun ait une chance de devenir un vainqueur » : homosexuels, femmes, minorités... mais ne se préoccupe absolument pas de la hausse de l'inégalité. Et méprise souverainement les syndicats, ces rassemblements d'ex-mauvais élèves. Ils « ont une forte conscience de classe qui leur fait penser qu'ils ne sont pas seulement à cette place parce qu'ils ont eu de la chance. Ils dirigent parce qu'ils sont les ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine