Anselm Kiefer et la poésie de Paul Celan

Anselm Kiefer et la poésie de Paul Celan

Anselm Kiefer, l'un des artistes allemands les plus importants d'aujourd'hui, est né le 8 mars 1945 à Donaueschingen. En mai de cette année-là, à Bucarest, Paul Celan compose « Fugue de mort », l'un de ses poèmes les plus saisissants, écrit sous le choc de la révélation, non pas simplement de la réalité des camps de la mort, mais du fait scandaleux que la musique, à travers les orchestres de détenus, y avait joué un rôle essentiel. Une partie considérable de l'oeuvre de Kiefer est hantée par la poésie de Celan, et par l'exigence d'avoir à lui répondre ; mais le peintre a tâtonné longuement avant de trouver les moyens adéquats de traduire en termes plastiques la force des mots du poète. Dans une étude passionnante, Andrea Lauterwein jeune universitaire suisse à qui l'on doit une remarquable monographie, Paul Celan, parue chez Belin en 2005 étudie ce dialogue âpre et bouleversant. Elle donne ainsi à comprendre les enjeux majeurs d'une des oeuvres picturales les plus ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon