ANNIE ERNAUX

ANNIE ERNAUX

évidemment Annie Ernaux. Ce n'est pas seulement Passion simple, ce sont Les Armoires vides, La Honte, Une femme, Les Années, et bien sûr La Place. « Quand j'étais enfant et adolescente, je nous sentais - ma famille, le quartier, moi - hors littérature, indignes d'être analysés et décrits, à peu près de la même façon que nous n'étions pas très sortables. » Annie Ernaux, l'autosociobiographie, la transfuge de classe, mais aussi l'épure de la langue, l'âpreté sans effet de manche, la recherche lucide de vérité, sans oublier la longue silhouette discrète, le mythe, l'ombre aux cheveux longs, la nostalgie moderne.

Et, comm ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !