Anne frank accaparée par sa fondation

Anne frank accaparée par sa fondation

La Fondation Anne-Frank s'attire la critique en tentant d'empêcher le journal de la jeune fille assassinée en 1945 de tomber dans le domaine public.

À l'origine du conflit : une bataille de dates autour d'une première version remaniée et publiée en 1947 par son père, Otto Frank, puis d'une seconde version intégrale parue en 1986. La fondation s'appuie sur une décision d'un tribunal néerlandais reconnaissant que le Journal sera libre de droits en 2037. Cela a-t-il pour but de le protéger d'une récupération par les négationnistes ? Ou de continuer à bénéficier de la manne générée par un ouvrage qui s'est vendu à 70 millions d'exemplaires ? Choqués par cette décision, certains ont commencé à diffuser le livre sur Internet sans l'accord des ayants droit.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes