Andreas Mayer

Andreas Mayer

Chercheur à l'Institut Max-Planck de l'histoire des sciences, à Berlin, Andreas Mayer réunit dans ses travaux les compositions de Schubert, la psychanalyse de Freud et les romans de Balzac. « La musique, les rêves, les actes manqués... tous les objets qui m'intéressent sont évanescents, se dérobent à la pensée », dit-il. Après avoir étudié la musicologie à Vienne et avoir publié un livre sur les biographies de Schubert, il s'est intéressé à la sociologie et à l'histoire de la pratique psychanalytique. « Aujourd'hui, on oublie que Freud, les premiers temps, avait l'habitude de marcher avec ses patients. La marche était pour lui un exercice de la pensée, lié à la parole et à l'esprit. » C'est à cet objet étrange que se confronte aujourd'hui Andreas Mayer, dans sa Science de la marche, à paraître en 2011. « Par des allers-retours entre la science, la psychanalyse, la sémiotique et la littérature du xixe siècle, j'étudie la marche comme mécanisme, comme métaphore des mouvements intérieu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF