André Gide ou la vocation du bonheur, tome I 1869-1911

André Gide ou la vocation du bonheur, tome I 1869-1911

Il existe de nombreuses biographies d'André Gide, d'intérêt inégal. Citons, pour mémoire, celles de Léon Pierre-Quint, de George D. Painter, de Jean Delay, qui concernent les années de formation ou de Pierre Lepape, la plus récente et l'une des plus séduisantes. Pour ma part, j'ai toujours eu un faible pour le livre de Jean Hytier, aujourd'hui bien oublié.

Or, on sait, depuis longtemps, que Claude Martin est, actuellement, le plus éminent spécialiste de Gide. Il en sait tout. Il a fondé, en 1968, l'Association des Amis d'André Gide, avec les bulletins et les Cahiers . Il a édité plusieurs « correspondances » majeures avec André Rouveyre, André Ruyters, Jules Romains, François-Paul Alibert, avec sa mère, ainsi que les Cahiers de la petite Dame . La biographie qu'il nous propose, dont le premier tome 1869-1911 vient de paraître, sera définitive. Inutile de longuement écrire sur un tel livre : on en serait empêché par le plaisir de la lecture. Le texte, mais aussi les notes et la bibliographie parfois critique, tout en est d'une qualité et d'une précision exemplaires. Pas un temps mort. Claude Martin a écrit avec l'inégalable aisance que donne une connaissance parfaite, totale, absolue du « sujet ».

Il ne faudrait pas toutefois que son oeuvre soit enfouie sous l'amas de publications diverses biographies, études, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes