Amazon contraint à un petit coup de pouce

Amazon contraint à un petit coup de pouce

Amazon augmente les salariés les moins bien payés de ses entrepôts à 15 dollars (13 euros) de l'heure, contre 12,50 dollars (soit 10,80 euros). Disney, Target ou Walmart lui emboîtent le pas pour éviter la loi sur le salaire minimum portée par Bernie Sanders.

Ce dernier s'en félicite d'ailleurs via Twitter : « Ce que M. Bezos a fait aujourd'hui est non seulement très important pour les centaines de milliers de salariés d'Amazon, mais cela pourrait être une déflagration pour le monde entier. »

Mais cet élan peut aussi s'expliquer par la pénurie de main-d'oeuvre à la veille du Black Friday et des fêtes de fin d'année, alors que le chômage aux États-Unis est au plus bas.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine