Allen Ginsberg

Allen Ginsberg

Le bouddhisme a un lien avec beaucoup de mes poèmes. Dans la poésie tibétaine bouddhiste comme dans une certaine poésie chinoise et dans les haïkus japonais, il y a toute une tradition de composition spontanée. Vous ne révisez pas. Ou plutôt, c'est comme dans la calligraphie : vous révisez d'abord mentalement, puis vous tracez les caractères calligraphiques. En poésie, c'est la même chose : vous préparez votre esprit, puis vous écrivez rapidement. Par exemple, les derniers poèmes de Cosmopolitan Greetings , intitulés American Sentences , ce sont des haïkus de dix-sept syllabes. Spot Anger débute par un aphorisme directement inspiré de la tradition tibétaine, qui dit : Drive all blames into one. C'est-à-dire : arrête de blâmer les autres, ramène plutôt tous tes blâmes à un seul, ne t'en prends qu'à toi-même - c'est la seule façon de se changer. Dans The Charnel Ground Le Charnier , je fais usage d'un autog ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes