Allemagne, mère blafarde

Allemagne, mère blafarde

Un jeune snob désabusé vadrouille dans un pays fraîchement réunifié, entre drogues, alcool et passé nazi.

« À partir d'un certain âge tous les Allemands ont l'air de gros nazis. » Le héros de Faserland sème des provocations dans ce court roman, le premier du Suisse allemand Christian Kracht (auteur d'Imperium en 2017) publié en France. On comprend l'émoi qu'il provoqua à sa sortie en 1995 en Allemagne. L'écrivain raconte l'errance d'un jeune friqué à travers l'Allemagne. D'avions en hôtels, le narrateur enchaîne villes, fêtes, drogue et alcool. Au-delà des tribulations d'un snob, Christian Kracht nous raconte une jeunesse blasée, sur fond de tubes des années 1990, avec en arrière-plan, tel le « ciel écrasant d'Allemagne du Nord », le passé nazi. Ce livre déjanté et cynique ressemble à une version humoristique de Moins que zéro de Bret Easton Ellis. On n'oublie pas facilement qu'« à Hambourg tout est vert Barbour » et qu'une rave party ressemble au Jardin des délices de Jérôme Bosch.

 

À lire : Faserland ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes