Albert Cohen

Albert Cohen

J'écris quand j'ai envie d'écrire, et je n'ai pas de vie professionnelle d'écrivain. Quelquefois, je les vois, les écrivains, par exemple à Apostrophes , l'émission de Bernard Pivot, et je les admire de savoir parler si bien et avec tant d'intérêt de ce qu'ils font, expliquer si bien tout, expliquer leurs personnages, expliquer le sujet et les grandes idées qui le sillonnent. Et je me dis que je ne serais pas capable de si bien disséquer. Mais quand, le lendemain, j'ouvre le roman du monsieur qui a si bien parlé hier soir, c'est une horreur. Une horreur parce que son roman n'est pas impérieusement surgi de ce mystère que j'appelle coeur, que je pourrais appeler âme, ou rêve, ou inconscient.

Comment écrit cet écriveur, Albert Cohen ? Eh bien, je rédige des notes et puis je dicte. J'ai toujours dicté mes livres à la femme de ma vie, qui n'a pas toujours été la même. Cela a commencé parce qu'une merveilleuse amie, très intelligente, éprouvait cependant p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes