Alain Finkielkraut : « la révolte doit être inspirée par l'amour du monde »

Alain Finkielkraut : « la révolte doit être inspirée par l'amour du monde »

Pour l'auteur de « La défaite de la pensée », le concept de révolte est devenu un fétiche des temps modernes. Ainsi, le slogan de Nike, Do it, « Fais-le », est devenu l'impératif de notre modernité. Il est urgent de se révolter... contre cette idée reçue de la révolte.

Quelle distinction faut-il établir entre révolte et révolution ?

Alain Finkielkraut . Le non de la révoluti on à l'ordre bourgeois est politique ; celui de la révolte, existentiel. Echaudée, notre fin de siècle est sévère pour toutes les tentatives de passer d'une société à une autre d'un seul coup, et par la prise du Palais d'Hiver. C'est, en revanche, avec attendrissement qu'est commémoré Mai 68, pseudo lutte révoluti on naire pour le pouvoir, vraie révolte des individus. On aime d'autant plus la révolte, de nos jours, qu' on se méfie de la révoluti on . On, c'est-à-dire tout le monde : les journalistes, les psychanalystes, les publicitaires, les écrivains, nombre de philosophes et toute l'équipe de Canal Plus. Le mot « révolte » est le grand fétiche de notre modernité tardive. Le pouvoir social ne valorise plus l'ordre, mais l'aventure. La raison est détrônée par la passion, l'abstin ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes