Ailes brisées

Ailes brisées

« La littérature est bien la preuve que la vie ne suffit pas », écrivait Pessoa. Un constat que le commandant Troutko approuverait sans aucun doute : coincé dans la petite base de Khnov, cet aviateur soviétique découvre, dans une passion subite pour l'analyse littéraire, un remède à sa mélancolie. Le capitaine Voskoboïev n'a pas cette chance : son bonheur, qui se trouvait au ciel, lui est désormais interdit depuis qu'il a crashé son coûteux chasseur. Mêlant peinture réaliste de la vie soviétique, poésie et échanges critiques, L'Aviateur et sa Femme illustre aussi avec humour une thèse désespérante : « La littérature parle dans le vide. Le destinataire n'a pas la moindre intention de lire le message. Il le refaçonne à son propre usage. » Ainsi Troutko comparant un poème d'Annenski à un virage à Mach 2...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF